Bonjour à tous,

Après une longue absence, me voici de retour, avec je l’espère un rythme de publication plus soutenu, mais ça n’est pas encore garanti.

Au programme aujourd’hui :

  • Joe Mobile,
  • La TVA des livres numériques.


Joe Mobile :

Source : http://www.clubic.com/telephone-portable/operateur-telephonie-mobile/actualite-517905-joe-mobile-forfaits-engagement-gestion-ligne.html

Commençons donc cette journée par le non-évènement du jour : la sortie de Joe Mobile. Dire que c’est un non-évènement alors que j’en parle, vous trouvez ça paradoxal ? Moi non, parce que mon objectif ici est de résumé pourquoi SFR a raté son coup avec le lancement de Joe Mobile et pourquoi l’offre ne présente rien de particulièrement intéressant.

Résumons l’offre tout d’abord :
* 10€/mois pour 2h de communication, SMS & MMS illimité mais pas d’internet,
* 20€/mois pour de l’illimité communication, SMS & MMS et 3Go de fair use sur la partie Internet pur.

Donc le fait d’avoir un accès au MMS, qui sont en fait des mails, ne permet pas d’avoir accès à Internet. J’aurais tendance à me dire que cette mise en avant est avant tout une manœuvre commerciale, le MMS de part ses tarifs n’a jamais vraiment percé en France (le MMS est encore facturé par certains opérateurs à 0.30€/MMS). Mettons également de côté les SMS qui sont depuis longtemps l’une des plus grosse vaches à lait des opérateurs de par leurs tarifs et leurs coûts réels, et nous avons donc : 10€ pour 2h de communication, soit 5€ de l’heure, pas mal comme tarif.
Pour l’offre à 20€/mois, je n’ai rien à ajouter si ce n’est que c’est la même que Free.

D’une manière générale, ce qui est vraiment innovant : c’est la possibilité de mettre facilement en « pause » son abonnement, et le pseudo système de parrainage. Pourquoi je parle d’un pseudo système, tout simplement parce que vous avez 5€ mis sur une cagnotte pour chaque parrainage pour payer votre abonnement ou vos options. C’est du One-Shoot sans réel avantage, mais je salue tout de même l’effort.

La TVA des livres numériques

Source : http://www.pcinpact.com/news/74731-tva-reduite-sur-livres-numeriques-bruxelles-accentue-ses-pressions.htm

Bruxelles est en train de taper une fois de plus sur la France. La cause cette fois ? La TVA applicable sur les livres numériques.
Notre cher gouvernement a aligné la TVA sur les livres numériques à celle sur les livres papier à savoir 7%. Suite au tollé de cette augmentation du prix du livre papier, le gouvernement de François Hollande a validé, cet été, la remise de la TVA des livres (tous supports confondus) à 5.5% à partir du 1er janvier 2013. Cette décision n’en finit plus de faire râler Bruxelles qui hurle à la distorsion de concurrence, et qui menace de traîner la France dans une procédure d’infraction si le tord n’est pas réparé.

Je n’ai personnellement rien contre, mais il faudrait commencer par taper un peu sur le Luxembourg ou le taux de TVA sur les livres numériques est à 3%. En plus, tant qu’on nous vendra les livres numériques à des prix supérieurs à ceux des mêmes livres en format poche, je pense que je continuerais personnellement à me fournir à l’étranger.

Bref, et c’est mon petit message à destination de Bruxelles, poser vous les bonnes questions avant de casser les pieds des gens avec vos réglementations à la noix.

Leave a comment

There are no comments yet.

Laisser un commentaire